Ce n’est pas la première fois que nous prenons le temps de décrypter le phénomène Cyril Schreiner, à dire vrai cela ne sera probablement pas la dernière non plus… pourquoi ? 

Parce que Cyril a lui aussi attaqué sa rentrée et l’année en cours risque d’être un tournant majeur pour l’un des alsaciens les plus populaires du web. 

Nous avons fait le point avec lui sur son profil, ses envies, mais également son avis sur les critiques auxquels il fait face avec une petite interview !

 

 

Cyril nous t’avons consacré une interview lors de ton lancement YouTube, quoi de neuf depuis ?

C’est vrai que depuis le lancement de ma chaîne beaucoup de choses ont changées, j’essaie de m’améliorer et je veux me tourner vers du long métrage… Je me focalise toujours sur Snapchat, mais il faut savoir que les vidéos se suppriment après 24 heures. Sur la dernière année, Youtube m’a ouvert plus de portes et d’opportunités. En ce qui concerne le reste, je jongle comme d’habitude entre les cours et les vidéos, j’ai des examens cette année, je me donne donc au maximum pour les réussir.

 

Finalement, tu continues à faire des vidéos sur YouTube.

Bien sûr, j’ai toujours autant d’idées et je tente d’être le plus régulier possible. Comme je suis à la fois en cours et en entreprise, je n’ai pas toujours le temps. J’essaie quand même de faire de mon mieux pour avoir une vidéo toutes les deux semaines et de rester actif sur Twitter, Snapchat et Instagam.

 

Des spoilers à nous annoncer pour l’année en cours ?

C’est un secret pour personne je vis plutôt au jour le jour, j’ai tendance à laisser les choses venir à moi. Pour cette année ce n’est pas vraiment un projet en particulier, mais des envies. Je cherche à sortir des vidéos de meilleures qualités, à tenter de nouveaux formats et surtout, me focaliser sur ce que j’ai déjà.

 

Tu es proche du million d’abonnés sur Instagram, es-tu du genre à regarder ton compteur ou pas nécessairement ?

Je vais être honnête je regarde souvent l’évolution tellement je trouve ça énorme… Je n’arrive pas à m’y faire et cela m’impressionne tous les jours de voir le nombre de personnes qui font attention à ce que je fais.

 

Tu travailles avec des marques de plus en plus prestigieuses, as-tu des envies particulières au niveau de tes sponsors ?

Je suis chanceux de pouvoir travailler avec de grands groupes et d’avoir l’occasion de rencontrer des gens grâce à toutes ses aventures. Si j’ai une envie particulière aujourd’hui, c’est réellement celle d’aller vers du cinéma, découvrir les ficèles du métier et pourquoi pas, décrocher un long métrage !

 

Tu es parti à Londres pour le film Annabelle 2, comment c’était ?

Warner Bros m’ont fait tellement peur ! Ils m’ont enfermé dans une maison hantée avec cinq youtubeurs de différents pays et c’était une expérience juste incroyable. Je n’aurais jamais pensé pouvoir participer un jour à ce genre de tournage.

 

 

Tu es passé d’un snapchatteur un peu loufoque à un personnage web médiatisé, comment gères-tu cela au quotidien ?

Je ne dirais pas que je suis médiatisé, mais forcément, cela a changé un peu mon quotidien. Je peux rencontrer des abonnés dans la rue ou encore avoir la chance de travailler avec des marques. Après, rien n’est totalement différent dans ma routine, je snap toujours autant et j’ai les mêmes occupations… Disons que je partage ma vie avec de plus en plus de monde !

 

Tu as eu pas mal de critiques cette année, tu prends cela comment ?

Je pense que j’ai été la personne la plus critiquée en 2017 sur twitter hahaha ! J’ai été noyé d’insultes et pas mal n’étaient que de la méchanceté gratuite. Je suis quelqu’un qui ne fait pas attention, ça me passe au-dessus… Par contre, quand je pense que certaines personnes sont venus dans le hall de mon immeuble pour casser les décorations, je me dit forcément que ça peut aller vraiment très loin.

 

nexty

 

Tu rencontres de plus en plus régulièrement des fans, cela ne bouleverse pas trop ton quotidien ?

Je ne vois pas les gens qui me soutiennent comme des fans, plus comme des vieux amis. Quand je rencontre des personnes qui suivent mon quotidien depuis plusieurs mois, ils connaissent déjà tout de moi et sur ma vie… Du coup, j’ai l’impression d’être instantanément proche d’eux.

 

Tu as un nouveau projet en collaboration avec nous, pourquoi souhaitais-tu créer ce format ?

Je voulais avoir un format un peu différent avec Nexty. Je trouvais très intéressant de pouvoir parler de l’envers du décors de Youtube. D’en apprendre plus sur les youtubeurs, qu’ils soient médiatisés ou non. J’avais envie de rencontrer des nouvelles têtes et de poser des questions qu’on oserait seulement poser en privée.

 

Cela est donc un projet bien différent de ta chaîne personnelle ?

Je suis nettement plus sérieux puisqu’il s’agit d’interviews ! Cela ne m’empêche pas de m’amuser, mais sur « Le Moment Cyril » je ne cherche pas seulement à faire rire, mais à amener mes invités à se livrer sous un autre jour !

 

Un message à adresser à ta communauté ?

Je souhaite remercier les gens qui réagissent chaque jour à mes vidéos, ça me fait énormément plaisir que mon contenu puisse plaire et d’avoir autant de personnes bienveillantes autour de moi. Les tweets, les commentaires que je reçois quotidiennement c’est ce qui me donne l’envie d’avancer et d’aller jusqu’au bout de mes idées.

 

nexty

Cyril Schreiner est un véritable spécimen, sa singularité est qu’il ne laisse personne indifférent. Dans le bon comme dans le mauvais, les réactions sont toujours quelque peu extrêmes lorsque l’on se ballade sur ses réseaux sociaux.

Pourtant, l’alsacien semble avoir suffisamment de recul pour différencier le divertissement de ses nouvelles envies, un peu plus sérieuses.

En résumé, Cyril s’est lancé un défi et non des moindres, se tourner vers de nouvelles opportunités et consolider le buzz qui l’a fait naître. Sa collaboration avec notre média, la naissance de son format ainsi que sa recherche de longs-métrages nous font dire que le snapchatteur est en quête de nouveau.

La question étant : jusqu’où peut-il aller ?

Laisser un commentaire